Comment visiter Seattle en 2 jours ?

par | Mis à jour le 22/08/2022 | Publié le 04/01/2022 | Washington

Visiter Seattle en 2 jours

Skyline de Seattle

Seattle est la plus grande ville de l’État de Washington et du Nord-Ouest dans États-Unis. Elle se situe à environ 150 km de la frontière entre le Canada et les US. Dans un premier temps, elle fut pour moi le point de départ de deux road trips : l’un à travers les parcs nationaux des États de Washington et de l’Oregon, et l’autre pour découvrir Glacier National Park dans le Montana. 

Toutefois, je ne pouvais évidemment pas repartir sans visiter Seattle. J’ai donc passé deux jours à me promener sous un temps ensoleillé malgré le surnom de la ville, rainy city. Si toi aussi tu souhaites t’y rendre, je te propose de t’accompagner dans l’organisation de ton séjour.

Nous allons voir comment explorer Seattle en deux jours de manière plaisante, sans se presser et sans exploser son budget mais en découvrant tout de même ce qui rend cette ville intéressante ! Nous verrons aussi quelle est la meilleure période pour passer du temps à Seattle et je te donnerai différents conseils notamment en matière de logement.

I. Comment se rendre à Seattle ?

Si tu arrives en avion, tu atterriras à l’aéroport international de Seattle-Tacoma. Pour te rendre dans le centre-ville, tu as plusieurs options :

  • Prendre un taxi, un Uber ou un Lyft ;
  • Prendre la ligne de train 1-Line de SeaTac/Airport jusqu’à l’arrêt University St Station (trajet d’environ 1h) pour 3 euros, plus économique que la première option. L’achat du ticket se fait à la machine de la station (paiement en liquide ou carte bancaire). Il est aussi possible d’acheter un pass à la journée mais je ne pense pas que ça soit nécessaire. 

Lorsque je visite une ville, j’utilise Google Maps pour savoir quel est le meilleur moyen pour aller d’un point A à un point B. Cependant, à Seattle tu peux aussi utiliser ce trip planner pour tes déplacements en train, notamment de l’aéroport jusqu’au centre-ville. 

II. Que faire à Seattle ? Première journée 

En supposant que tu arrives le matin à Seattle, tu as donc une journée à peu près complète pour explorer la ville. Pour ce premier jour, je ne prévois pas énormément d’activités pour que tu ne te sentes pas pressé(e) et que cette première journée ne t’achève pas (surtout si tu t’es levé(e) tôt le matin pour prendre ton vol). 

Sur la carte ci-dessous, tu peux voir l’itinéraire à pied qui parcourt les endroits que j’ai moi-même visités lors de ma première journée à Seattle nommés de A à F. 

1. Commencer par un Free Walking Tour 

Un free walking tour est un tour permettant de découvrir une ville à travers des explications historiques et des anecdotes racontées par un guide. Au départ tu ne paies rien ; c’est lorsque le tour touche à sa fin que tu es libre de donner un pourboire si tu en es satisfait(e).

Pour cette première expérience, j’ai choisi Seattle 101. J’ai rejoint mon guide et d’autres voyageurs au parc Victor Steinbrueck et c’était parti pour 2 heures de déambulations dans les rues de Seattle. En deux heures, on a le temps d’apprendre beaucoup de choses sur l’histoire de la ville mais j’ai trouvé que c’était un petit peu trop long – sans doute parce qu’il se déroulait entre midi et 14h00 et que j’avais très faim… (prévois un petit truc à grignoter au cas où).

Le guide était cependant passionnant et savait y faire pour rendre le tour encore plus fun avec notamment des anecdotes rocambolesques. J’ai donc adoré cette expérience et je la recommande. Je dirai néanmoins que c’est une première approche de la ville mais que tu auras sans doute envie de retourner sur tes pas plus tard pour découvrir certains sites plus en détails. 

Durée : 2 heures.

Réservation gratuite sur le site de Seattle 101.

2. Se trouver à déjeuner au marché Pike Place

Pike Place Market

Pike Place Market

Le tour terminé, pourquoi ne pas se trouver quelque chose à déjeuner ? Le Pike Place Market est l’attraction la plus visitée de Seattle. Ouvert en 1907, il s’agit de l’un des plus anciens marchés encore actifs aux États-Unis. Tu y trouves des produits locaux, des petites entreprises indépendantes, des artistes, etc. 

Il est situé au niveau du Seattle Waterfront, un quartier animé longeant la baie Elliott qui s’articule autour de la grande roue, de restaurants de fruits de mer et de boutiques diverses. 

Horaires d’ouverture : 9h00 à 18h00 tous les jours sauf à Thanksgiving et à Noël. Certains restaurants ouvrent plus tôt et ferment plus tard. 

Seattle Waterfront

Seattle Waterfront

3. Voir le Gum Wall de ses propres yeux 

Non loin du Pike Place Market se trouve le Gum Wall, une portion de mur recouvert de chewing-gums usagés. Son origine remonte à 1993 lorsque les gens faisaient la queue pour assister à un spectacle du Market Theater ; pour passer le temps, ils n’ont rien trouvé de mieux à faire que coller leurs gommes à mâcher sur le mur. Depuis, les chewing-gums ont entièrement été enlevés à deux reprises. À chaque fois, il a suffi de quelques mois pour que le mur soit de nouveau recouvert de chewing-gums par les touristes.

Je trouve que c’est assez spécial, disons même très dégoutant mais photogénique ! En fait, c’est atypique alors pourquoi ne pas aller jeter un coup d’oeil… Je n’ai néanmoins pas souhaité participer au développement de cette oeuvre (lol) mais de nombreux touristes viennent coller leur propre chewing-gum sur les briques de cette allée de Seattle. 

Gum Wall Seattle
Le Gum Wall de Seattle

Le Gum Wall de Seattle

Gum Wall

4. Flâner au Seattle Center

En 25 minutes à pied du Gum Wall – je te conseille d’y aller à pied, c’est gratuit et en plus tu explores la ville sur le trajet – tu arrives au Seattle Center, un parc d’activités composé d’aires piétonnes, de parcs, de musées et où il est agréable de se poser quelque temps. 

C’est ici que je me suis arrêtée le temps de déguster un smoothie en regardant un musicien de rue réaliser son plus beau spectacle (il était réellement au taquet, jouant et dansant en même temps comme s’il était seul au monde, je n’avais jamais vu ça !). 

5. Obtenir une vue à 360° sur Seattle au Space Needle

Space Needle

Le fameux Space Needle

C’est la dernière activité que je te conseille pour cette journée. Le Space Needle est l’icône de Seattle. Signifiant « l’aiguille de l’espace », la tour a été construite pour l’exposition universelle de 1962. À 185 mètres, la plate-forme d’observation permet d’obtenir une vue à 360° sur Seattle et les montagnes. 

Ce que j’aime bien faire pour ce type de visite c’est d’arriver à une heure qui me permet de voir la vue de jour, pour le coucher du soleil et de nuit. La visite n’étant pas vraiment bon marché, je me dis que ça permet de rentabiliser… Ainsi, je te conseille d’arriver moins d’1 heure avant le coucher du soleil et de repartir lorsque la nuit est tombée. Ça signifie qu’il faut rester plusieurs heures sur place – je suis moi-même restée 3 heures, ce qui peut paraître beaucoup mais encore une fois vue le prix, je ne voulais pas repartir au bout de 30 minutes – mais sache qu’il y a de quoi manger sur place.

Vue du Space Needle de jour
Coucher de soleil vu du Space Needle
Vue du Space Needle de nuit

Vues du Space Needle de jour, au moment du coucher de soleil et de nuit

Tarif : entre 35 et 39 dollars en fonction de l’heure. Réservation sur le site du Space Needle.

Horaires d’ouverture : elles varient en fonction de la saison, tu peux les retrouver sur le site internet

III. Que visiter à Seattle ? Deuxième journée

Pour ce second jour, on s’éloigne un peu de l’hypercentre mais d’abord je te propose un autre tour particulièrement intéressant ! Ici aussi je ne souhaite pas proposer une tonne d’activités car je prends en considération que peut-être, comme moi, tu prévois de prendre un vol retour le soir même. 

Itinéraire de la deuxième journée à Seattle

1. Un peu d’histoire : le Seattle Underground 

Le Seattle Underground est un réseau de passages souterrains et de sous-sols dans le quartier de Pioneer Square. Il fut un temps, ces espaces étaient en surface mais suite au Grand incendie de Seattle en 1889, la ville a été reconstruite élevant ainsi ses rues et constructions. Les souterrains ont d’abord été laissé à l’abandon mais depuis quelques années il s’agit d’une attraction touristique originale et intéressante ; en effet, en plus de circuler à travers les sous-sols, un guide te raconte les faits historiques et anecdotes marquantes. 

Adresse : 614 First Avenue, Pioneer Place Park, Pioneer Square.

Durée de la visite : 1h15

Tarif : 22 euros/adulte. Les réservations ne sont pas obligatoires mais possibles en ligne.  

Horaires d’ouverture : retrouve-les sur le site internet

2. Kerry Park pour un panorama iconique

Vue sur Seattle de Kerry Park

Vue sur la skyline de Seattle du Kerry Park

On s’éloigne du centre-ville : cette fois-ci tu préfèreras sans doute éviter de marcher une heure pour t’y rendre… Même en transport en commun le trajet est d’environ 30 minutes donc j’avais opté pour l’option Uber, plus rapide et pas si cher.

Kerry Park est un petit parc surplombant le centre-ville de Seattle. C’est de là que l’on peut obtenir la vue la plus iconique de la ville avec notamment le Space Needle et le Mont Rainier. 

3. La maison de Meredith Grey dans Grey’s Anatomy

Si Seattle ne m’était pas totalement inconnue avant même que je m’y rende, c’est sûrement grâce à Grey’s Anatomy. Même si – ce n’est pas un secret – la plupart des scènes de la série ont été tournées sur un plateau de tournage à Los Angeles, la maison de Meredith est bel et bien à Seattle. L’intérieur ne se visite pas, il s’agit juste de la façade. 

Si je te propose d’aller voir ça, c’est parce qu’elle est juste à côté du Kerry Park. Néanmoins, je ne te conseille pas de faire 30 minutes de trajet juste pour voir la fameuse maison car au final ce n’est pas démentiel… 

On fait attention à ne pas déranger les habitants lorsqu’on se trouve devant, on reste discret et on ne s’éternise pas ! 

Adresse303 W Comstock St, Seattle, WA 98119. 

4. Le quartier Fremont et son troll

Fremont Troll

Le Fremont Troll

Le quartier Fremont se situe au nord de Seattle, à environ 30 minutes de transport en commun de la maison de Meredith Grey ou à 10 minutes de voiture. C’est ici que tu peux voir le Fremont Troll, une statue située sous l’Aurora Bridge. Je ne vais pas mentir et te dire que c’est beau mais c’est original !

Je n’ai pas exploré le reste du quartier mais tu peux y trouver des bars sympas, des restaurants et des petites boutiques indépendantes. Tu voudras peut-être aller voir la sculpture The Fremont Rocket et te promener au bord du canal le long du Burke-Gilman Trail. Enfin, le dimanche a lieu le Fremont Sunday Market, un marché avec des oeuvres d’art, des antiquités et des food trucks. 

IV. Deux visites que j’ai faites mais que je ne te conseille pas 

L’Olympic Sculpture Park

Il s’agit d’un parc avec des sculptures modernes mais je ne pense pas que ça soit un must-do, je n’ai pas trouvé les oeuvres incroyables. 

Starbucks Roastery

Si je devais retourner à Seattle, je prendrais soin de boycotter le premier Starbucks du monde comme je l’ai fait pour le Coca Cola World à Atlanta. M’étant renseignée un peu sur cette chaîne de café (mais surtout de boissons sucrées full of chantilly), je n’ai pas envie de mettre cette entreprise en avant dans cet article. J’en parle néanmoins dans ce paragraphe pour expliquer que ce n’est pas un oubli mais que je l’ai volontairement effacé de ce guide. Je ne porte aucun jugement sur mes lecteurs qui souhaiteront s’y rendre. 

V. Où manger à Seattle ? Mon expérience

En voyage, je ne mange quasiment jamais au restaurant et je ne peux pas toujours goûter aux spécialités car je suis intolérante au gluten. J’ai néanmoins quelques recommandations pour le déjeuner. Lors du seul dîner de mon séjour, j’ai mangé des frites à l’ail au Space Needle et je devais avoir des barres de céréales sur moi ; rien de dingue ! 

1. Pike Place Market

Pour manger à Seattle, le marché Pike Place est un choix évident même si je dois avouer que je n’y ai pas mangé notamment parce que je peinais à trouver quelque chose qui conviendrait à mon régime alimentaire. Néanmoins, je suis certaine que l’on y trouve des très bons produits et que par conséquent c’est un très bon choix pour le déjeuner lors de la première journée de visite par exemple. 

2. DeLaurenti 

Juste à côté du marché Pike Place, je me suis arrêtée déjeuner au restaurant DeLaurenti. Étant seule, j’ai apprécié pouvoir m’asseoir au niveau du bar avec vue sur l’extérieur. J’y ai mangé une très bonne salade mais ils proposent aussi des pizzas, des paninis et différents plats composés d’aliments frais et de qualité. 

3. La Vaca Mexican Food

Le deuxième midi, j’ai opté pour deux tacos à La Vaca, un restaurant Mexicain qui fait de la vente à emporter. Ils font entre autres des burritos, des enchiladas et des tacos avec tortillas de maïs ou de blé. Ce n’est pas de la grande cuisine mais c’est rapide, pas cher et j’ai trouvé que c’était bon !

VI. Mon bon plan logement à Seattle

Si comme moi tu voyages seul(e) ou avec un petit budget, je te conseille le HI American Hostel. C’est dans cette auberge que j’ai passé ma nuit et je trouve que c’est une bonne alternative quand on voyage en solo. Ils proposent des chambres unisexes avec des lits superposés (4 ou 6 lits par chambre) et des chambres individuelles. 

Mon avis sur cette auberge :

✓ Chambres et pièces communes propres ;

✓ Wi-Fi gratuit ;

✓ Serviettes et draps de lits gratuits ;

✓ Cuisine et salle à manger ;

✓ Possibilité de déposer ses affaires avant le check-in qui est à 15h00 (ils m’ont même autorisée à prendre une douche avant le check-in) ;

✓ Le petit-déjeuner est inclus ;

✓ Situé dans le quartier International District, juste à côté de la station King Street qui permet de se rendre à l’aéroport et à 25 minutes à pied du marché Pike Place ;

Prix : ce n’est pas la plus abordable des auberges (40 dollars environ) mais on trouvera difficile moins cher à Seattle. 

→ Réservation sur booking.com

Mon séjour dans cet hostel s’est bien déroulé, il n’y a pas eu de mauvaises surprises. C’est pour cette raison que je te la conseille si tu voyages en solo. Néanmoins, si tu voyages à plusieurs, il est possible que tu trouves d’autres types de logements qui seront moins chers et qui t’apporteront plus de confort. Je t’invite à checker mon article sur les logements en voyage aux États-Unis pour mes meilleurs conseils.

VII. Quand faut-il visiter Seattle ?

Climat Seattle

Le problème de Seattle c’est la pluie ; de novembre à avril, il peut pleuvoir jusqu’à 1 jour sur 2. Pour éviter cela, le mieux c’est de s’y rendre de mai à septembre. De plus, les températures seront agréables même en été, ni trop fraiches ni trop chaudes. 

Je suis moi-même allée à Seattle à la fin du mois de juillet. J’ai eu un temps ensoleillé durant mon séjour avec des températures qui permettent de marcher toute la journée sans finir par suffoquer à cause de la chaleur (contrairement à Washington DC où j’ai vécu deux ans par exemple 😉). 

VII. Qu’en est-il du City Pass ?

Les attractions comprises dans le City Pass sont les suivantes :

  • Le Space Needle
  • Le Seattle Aquarium 

Et 3 attractions au choix parmi :

  • Argosy Cruises Harbor Tour ;
  • Museum of Pop Culture ;
  • Woodland Park Zoo ;
  • Chihuly Garden and Glass.Derniers mots sur Seattle 

Il coûte 115 dollars et est valable 9 jours. 

Lors de ma visite je n’ai pas opté pour le pass puisque je n’ai visité que le Space Needle. Avec plus de temps (et un plus gros budget) j’aurai sans doute visité le musée de la Pop Culture qui m’a l’air cool (mais est-ce que ça vaut vraiment 33 dollars ?!). 

À toi de voir si tu souhaites visiter d’autres attractions de la liste !

Derniers mots sur Seattle 

Seattle fut le point final de ce voyage de deux semaines que j’ai réalisé dans les États de Washington, de l’Oregon et du Montana. Après avoir passé de nombreuses heures sur la route et m’être plongée dans les parcs nationaux américains des alentours, clôturer par cette grande ville du nord-ouest américain fut un réel changement de décor !

Malgré tout, je m’y suis sentie bien tant la ville est agréable. Je n’ai pas eu une impression d’agitation que l’on retrouve parfois dans les grandes villes. J’ai particulièrement adoré prendre de la hauteur au Space Needle et flâner au Seattle Center. Cependant, à l’image de San Francisco, il faut se préparer à grimper un peu lorsqu’on marche dans certaines rues car la ville est en pente mais ne t’inquiète pas, rien d’insurmontable !