Salut! Moi c'est Alicia,

je te présente mon parcours.

 

 

 

 

 

 

« Tu vas faire quoi dans la vie ? T’es sûre que tu ne veux pas continuer tes études ? Tu te vois comment dans 5 ans ? T’as pensé à ta retraite ? »

Je suis restée plusieurs minutes à me demander ce que j’allais écrire sur cette page : « Hello, moi c’est Alicia… je partage mes aventures et mes conseils sur ce blog.., blabla ». Ensuite, je me suis dis qu’en regardant quelques articles, tu verras ce que je fais sans que j’ai besoin de l’expliquer ici.

Alors, je vais te raconter comment j’en suis arrivée à voyager et à créer ce blog.

Une volonté un peu différente

Durant mes 4 ans d’études de comptabilité et de gestion, j’ai vite réalisé que la vie à laquelle je m’étais destinée n’était pas faite pour moi. J’aurais obtenu un CDI sans problème, aurais beaucoup travaillé et me serais lancée dans une routine qui n’a jamais été ce que je désirais vraiment. C’était comme si j’avais suivi la voie de quelqu’un d’autre. Ou tout simplement celle que je croyais être la seule possible.

Le départ

Mon désir d’aller aux États-Unis a toujours été présent en moi depuis que je suis petite. Alors, je me suis lancée dans les démarches pour devenir au pair dans ce pays. J’ai trouvé une famille et je suis partie.

Rechercher sa voie

Cette année à l’étranger avait deux buts : apprendre l’anglais et trouver que faire en rentrant (je ne compte pas l’objectif de voyager aux États-Unis car c’est assez évident). Ainsi, j’ai appris et j’ai cherché. D’ailleurs, j’ai fini par trouver : en rentrant en France, j’allais reprendre des études de management. Bien.

Lâcher prise

J’avais trouvé ce que je voulais faire mais j’avais toujours cette sensation de lourdeur en moi. Ce poids qui pèse quand on fait des choses pour faire plaisir aux autres, pour rentrer dans un moule, pour faire « ce qui est bien », mais pas ce que l’on veut vraiment.

Puis j’ai décidé de rester un an de plus aux États-Unis. Je me suis mise à écouter l’un de mes podcasts préférés : Jump de Traveling Jackie. Oui, ça parait dingue mais c’est un podcast qui m’a ouvert les yeux. Il existe sur Terre des gens qui voyagent TOUT LE TEMPS. What ? Et en plus, ce sont des gens normaux! Mais non ? Oui oui, comme toi et moi.

Et j’ai totalement lâché prise. J’ai abandonné l’idée de reprendre des études, j’ai abandonné l’idée de devoir vivre toute ma vie au même endroit ou du moins dans le même pays, de me lever à 7h00, d’avoir ma pause déjeuner de 13h00 à 14h00, de rentrer chez moi vers 19h00, de me faire à manger, de regarder un peu la télé puis d’aller me coucher. Et de recommencer le lendemain.

Attention! Je n’ai rien contre ce mode de vie et contre les personnes qui vivent de cette façon. Je dis juste que ce n’est pas ce que je voulais.

voyagesadureeindeterminee

Nouveaux projets

Au lieu de chercher quel métier j’allais faire pour le reste de ma vie, j’ai cherché quelle serait ma prochaine aventure. Et le poids est retombé. Une sensation de liberté m’a envahie. Un horizon de possibilités s’est ouvert à moi. J’allais faire ce que je veux.

D’ailleurs, cette deuxième année n’était alors plus une recherche perpétuelle et ennuyante de ce que j’allais faire à l’avenir. Déjà, c’est moins chiant de réfléchir à ton avenir quand tu décides de faire ce qui te plaît vraiment. Mais j’ai aussi commencé davantage à profiter du moment présent.

Croire aux opportunités

Je me suis mise à croire aux opportunités. Et j’ai arrêté d’avoir peur pour l’avenir. Je suis partie du principe que si je faisais tout ce qui était en mon pouvoir pour faire ce que j’aime dans la vie malgré les risques que cela peut entrainer, de nouvelles opportunités s’ouvriraient à moi. J’ai alors créé ce blog. Je voulais aider les gens, donner des conseils et partager mon expérience acquise lors de mes voyages.

Ainsi, quand on me demande ce que je veux faire dans 5 ans, je réponds que je ne sais même pas ce que je vais faire dans 1 an. Et souvent après on me demande : « Mais ça ne te fait pas peur d’être dans l’inconnu comme ça? ». Ce n’est pas une mauvaise question. Mais non. J’ai réalisé que ce qui me fait peur à moi, c’est de savoir de quoi mon avenir sera fait. Qu’il soit tout tracé et surtout qu’il ne me rende pas heureuse.

Je suis devenue heureuse. Mais vraiment heureuse. Et je me suis rendu compte à quel point je ne l’étais pas. Dorénavant, j’ai confiance en l’avenir, en moi et en mes choix car ces derniers reflètent la personne que je suis et sont en lien avec mes projets. Je sais qui je suis – car avant, je ne le savais pas.

Alors oui, au début il y avait un truc qui n’était pas évident : l’acceptation ou du moins la compréhension de la famille et des gens qui m’entourent. D’où ces questions qu’on me posait. Alors, j’ai fini par y répondre simplement.

Réponses

Aujourd’hui, dans la vie je veux voyager, rencontrer des personnes qui ne parlent pas ma langue et qui n’ont pas la même culture que moi, faire des treks en montagne, apprendre l’espagnol, vivre dans plusieurs pays au minimum quelques mois, faire un voyage en sac à dos en faisant du stop, aider les populations les plus fragiles, etc.

Et bien sûr, travailler et développer ce blog

J’ai beaucoup d’idées, de projets, de rêves. Mon état d’esprit a changé. J’ai vécu deux années incroyables aux États-Unis et je me suis complètement baignée dans la culture et l’histoire du pays, j’ai découvert son immense diversité naturelle.

En Mars 2020, je suis rentrée en France afin de préparer ma prochaine aventure : partir en Espagne en 2021 pour une durée indéterminée.

Alors aujourd’hui, je travaille et j’économise. En plus de ça, je développe ce blog et j’explore la France. Je fais un peu tout en même temps, à mon rythme en attendant le prochain départ…

Si tu as lu jusqu’au bout, je t’en remercie énormément. N’hésite pas à me contacter sur Instagram si tu le souhaites, ça me fait toujours plaisir. À bientôt!