Comment faire du camping aux États-Unis ?

par | Mis à jour le 13/11/2020 | Publié le 27/06/2020

Camping parc national Olympic

South Beach Campground, État de Washington – By Alana Huyghe

Tu aimerais faire du camping aux États-Unis durant ton prochain voyage mais tu souhaites t’informer afin d’organiser au mieux cette nouvelle aventure ? Alors, tu es bien tombé(e)!

Le camping c’est très pratique en road trip au milieu de nulle part, quand tu ne traverses que très rarement une véritable ville. C’est aussi l’option la moins chère pour dormir en pleine nature.

Nombreux de mes meilleurs souvenirs en voyage se sont déroulés en camping. Les discussions au coin du feu, la nuit étoilée, les rencontres, le son de l’océan à deux pas de la tente… autant de merveilleuses expériences qui ne me feront jamais regretter le manque de confort qui est souvent associé à ce mode de voyage.

Dans cet article, je te donne des conseils pour organiser ton voyage en camping. En effet, plusieurs questions importantes se posent quand on veut camper aux États-Unis : est-ce autorisé partout ? Comment trouver son emplacement ? Faut-il réserver ? Mais aussi des questions plus précises : est-il toujours possible de faire un feu ? Quelles sont les affaires que je ne dois surtout pas oublier ? Je vais donc répondre à toutes ces questions afin de t’aider à te préparer pour camper aux États-Unis.

1) Faire du camping dans les parcs nationaux aux États-Unis

1. Faut-il réserver pour passer une nuit dans un camping ?

Ça dépend ! Parfois, tu peux réserver, parfois tu ne peux pas. Mais aussi, dans certains campings, les réservations sont ouvertes pour une partie des emplacements seulement et pas pour tous. 

Quand il n’est pas possible de réserver à l’avance, on parle de first come, first served (premier arrivé, premier servi) ou on dit walk-in. Tu arrives dans le camping et tu prends un emplacement libre.

a) Comment réserver son emplacement ?

La réservation des emplacements de camping se fait via le site recreation.gov. Il est nécessaire de s’inscrire pour pouvoir réserver mais t’inquiète, ce n’est pas très long. Pour cela, tu dois cliquer sur sign up et remplir le formulaire.

Une fois de retour sur la page d’accueil du site, tu peux descendre un peu et tu auras la possibilité de chercher des campings en cliquant sur Search Camping.

Réserver camping

Ensuite, tu tapes le nom du parc national dans lequel tu souhaites camper et les dates. Tu verras alors les campings disponibles avec une carte à droite pour voir où ils sont situés. Tu peux cliquer sur l’un d’entre eux. Tu as accès à plusieurs informations sur le camping mais tu peux surtout cliquer sur View by Availability pour voir les disponibilités des sites. 

Réservation camping

Tu tombes alors sur un tableau qui te dit quels sont les emplacements disponibles. Il y a une légende pour t’aider à le comprendre ; par exemple « A » signifie qu’un emplacement est disponible et « X » signifie qu’il ne l’est pas. 

Réservation camping

Ensuite, tu dois cliquer sur la case de l’emplacement et de la date qui te convient puis sur Book Now  pour réserver. Avant de cliquer sur Proceed to Cart pour payer, il faut indiquer le nombre de personnes qui occuperont l’emplacement et dire si tu auras une tente ou un camping-car. 

b) Les emplacements sans réservation 

Certains campings ne font pas de réservation c’est-à-dire que tu peux simplement venir quand tu veux et prendre ton emplacement. 

Parfois, une personne est à l’entrée du camping et demande le paiement. D’autres fois, il n’y a personne et tu dois réaliser le paiement par toi-même. 

Dans ce cas, en rentrant dans le camping, tu verras un endroit où des enveloppes sont mises à disposition. Souvent, c’est à côté du grand panneau avec les règles à respecter dans le camping, la carte et diverses informations.

Ensuite, tu peux aller chercher un emplacement libre ; il faut bien vérifier qu’il n’y ait pas déjà de ticket accroché à l’entrée de la place. Tu peux alors remplir l’enveloppe et payer en liquide (toujours prévoir de la monnaie), laisser le ticket à l’entrée de l’emplacement et déposer l’enveloppe dans la boîte à côté de l’endroit où tu l’as trouvée.

c) Faut-il choisir avec ou sans réservation ?

Les deux choix présentent des avantages et des inconvénients que j’ai récapitulés dans ce tableau :

Tableau comparatif avec et sans réservation

Cependant, parfois tu n’auras tout simplement pas le choix. Il n’y aura que des campings sans réservation ou l’inverse.

Si tu choisis de réserver ton emplacement de camping, essaye de ne pas t’y prendre au dernier moment. Il faut parfois réserver plusieurs mois à l’avance car durant la haute saison par exemple, ils sont rapidement complets. C’est souvent plus simple de trouver un emplacement disponible en hors saison ou en semaine. 

2. Les prix des campings dans les parcs nationaux 

Le prix d’une nuit en camping dans un parc national varie en fonction de la saison, du parc concerné et de la taille du camping. En moyenne, le prix est de 15 dollars. Il peut être aussi bas que 10 dollars et aussi haut que 35 dollars. 

Ce type de « logement » reste le moins cher quand il s’agit de se loger en voyage et surtout dans les parcs nationaux. En effet, les lodges ou hôtels à l’intérieur ou aux alentours d’un parc coûtent entre 100 et 150 dollars la nuit. Le calcul est vite fait. 

3. Quels sont les avantages du camping dans les parcs nationaux ?

Camper Etats Unis

Faire du camping dans les parcs nationaux c’est :

  • Profiter d’un cadre idyllique pour la nuit : en forêt, en face de l’océan, en montagne, ce sont des nuits qui resteront gravées dans ta mémoire. 
  • Être déjà dans le parc le matin pour débuter sa visite directement : c’est un gain de temps indéniable sachant que plus tu commences tôt à visiter le parc, mieux c’est surtout en été où la fréquentation est forte. 
  • Ne pas avoir trop de route à faire le soir quand tu restes dormir dans le parc où tu as passé la journée : c’est juste vraiment cool de se dire qu’après une randonnée de 4h00, tu peux rouler quelques minutes pour arriver dans le camping où tu passes la nuit, préparer le dîner, faire un feu et profiter du moment plutôt que de rouler plus longtemps pour aller à l’hôtel. 
  • Profiter d’un prix très abordable : encore une fois, c’est l’option la moins chère dans les parcs. 

Il y a sûrement d’autres avantages mais cette liste n’a pas pour but d’être exhaustive. Elle est destinée à de te donner envie de camper si tu hésitais toujours… 

4. Les règles à respecter en camping dans les parcs nationaux 

Elles peuvent varier d’un camping à l’autre mais je vais citer les points les plus importants.

a) Le rangement de la nourriture

Repas camping

Petit déjeuner au Cougar Rock Campground, État de Washington – By Alana Huyghe

Il est primordial de ne pas laisser trainer de la nourriture durant la nuit mais aussi la journée car les oiseaux, les rongeurs, les ours et autres animaux sauvages en cherchent dans les parcs nationaux. Il faut donc absolument tout ranger après chaque repas.

La journée, tu peux laisser la nourriture dans le coffre de ta voiture, mais la nuit il faut la ranger dans le « coffre » destiné à stocker les aliments, les food storage. Il y en a sur quasiment tous les emplacements de camping surtout quand il s’agit d’un parc national avec beaucoup d’ours et animaux sauvages.

Il n’y a pas que la nourriture qu’il faut ranger. Tout ce qui a une odeur comme les aliments mais aussi les boissons, les cosmétiques, les savons, les poubelles, les glacières et les éléments qui ont servi à préparer à manger lorsque ceux-ci ne sont pas lavés. 

Beaucoup de campeurs se sont fait avoir et n’ont pas appliqué cette règle à la lettre. Ils ont attiré des animaux sauvages, notamment les ours dans le camping et à leur emplacement ce qui peut s’avérer particulièrement dangereux. 

b) Interdiction de nourrir les animaux sauvages

Ecureuil parc national

Écureuil dans le parc national Mont Rainier, État de Washington 

Tant que j’y suis, je continue sur la nourriture. Dans les parcs nationaux, durant tes randonnées ou en camping, il ne faut jamais donner à manger aux animaux sauvages. On dit qu’un animal qu’on nourrit est un animal mort. En effet, ces animaux fréquentent alors davantage les routes et les parkings et ont plus de chance de se faire écraser. 

Le changement dans le type de nourriture peut également bouleverser leur équilibre intestinal et rendre beaucoup plus difficile la digestion de leurs aliments naturels. Ils finissent donc par mourir de faim alors même que leur estomac est rempli de leur propre nourriture qu’ils sont alors incapables de digérer. 

Nourrir les animaux sauvages peut aussi s’avérer dangereux pour nous en raison, notamment, des morsures et de la transmission de maladies. De plus, les animaux d’ordinaire timides s’habituent à la présence humaine et la relient avec l’accès facile à la nourriture. Ils n’ont plus peur et peuvent même devenir agressifs. 

J’en profite pour rappeler qu’il est très important de garder ses distances avec les animaux sauvages. On ne peut jamais être certain de la manière dont ils vont réagir. Il s’agit aussi de les respecter et de ne pas les déranger dans leur habitat naturel. Nous ne sommes que des invités. 

c. Faire un feu de camp

Faire un feu

Faire un feu dans les parcs nationaux 

Feu de camp

Feu de camp – By Alana Huyghe

→ Faire un feu est-il autorisé ?

Le feu de camp en camping est l’un des éléments essentiels pour passer un bon moment. 

Cependant, ce n’est pas toujours autorisé notamment quand le parc fait face à un risque élevé d’incendie. C’est souvent le cas en été, dans les États du Sud-Ouest des États-Unis qui ont alors un climat particulièrement sec et chaud. Il est donc important de se renseigner avant de faire un feu. Tu peux trouver des informations sur le site nps.gov, sur la page du parc où tu souhaites aller mais aussi au visiter center et à l’entrée du camping. 

→ Trouver du bois

Il est parfois possible d’acheter du bois pour faire le feu dans le camping ou non loin de celui-ci. S’il n’y en a pas, tu peux prendre du bois mort autour de ton emplacement à condition que ça soit autorisé (il ne faut pas oublier de checker les règles à ce propos).

Il est interdit de ramener du bois que tu aurais ramassé en dehors du camping parce que tu pourrais ramener des parasites qui pourraient causer des problèmes au nouvel environnement. 

→ Ou faire le feu ?

Souvent, sur les emplacements de camping dans les parcs nationaux, il y a un « foyer », fire pit en anglais avec une grille. C’est là que tu dois faire ton feu. 

d) Les animaux domestiques 

Souvent, les animaux domestiques sont acceptés dans les campings quand ils sont en laisse mais pas dans les bâtiments (douches, toilettes). Leurs excréments doivent être ramassés. 

e) Respect des heures de silence

Dans chaque camping, il y a une plage horaire pendant laquelle il ne faut pas faire de bruit, souvent la nuit entre 22h00 et 6h00 du matin. 

f) Interdiction de camper à l’extérieur des campings

Camping Etats Unis

Backcountry camping

En fait, c’est vrai et faux en même temps. Il n’est pas autorisé de camper hors des campings dans les parcs nationaux afin de respecter l’environnement et d’éviter sa dégradation. Mais, ça l’est lorsqu’il s’agit de « backcountry camping », c’est-à-dire lorsque tu pars pour un trek et que tu décides de bivouaquer, de faire de l’escalade ou encore des activités aquatiques (rafting, canoë, etc.) qui nécessitent d’y passer plusieurs jours. Dans ce cas précis, un permis est nécessaire. Il donne l’autorisation de camper hors des campings. 

Pour obtenir le permis, tu peux te rendre sur le site recreation.gov, chercher le nom du parc dans lequel tu vas, puis le nom de la randonnée. Tu peux aussi filtrer par permit pour trouver plus facilement. 

Le parc accorde les permis en se basant sur un système de loterie car seuls quelques pass sont donnés par période. Tu peux aussi te rendre directement au visitor center et t’enregistrer pour avoir une chance d’obtenir le permis sur place. Mais il faut que tes plans soient flexibles au cas où il t’est refusé. 

Le prix du permis dépend du parc : il peut être gratuit mais souvent il coûtera environ 10 dollars.

g) Laisser l’emplacement propre 

Règle très simple et logique, il faut laisser le camping nickel avant de partir.

5. Les équipements dans les campings des parcs nationaux

Camping parc national Glacier

Emplacement dans le parc national Glacier, Montana

Les équipements dépendent des campings. Tu peux te renseigner sur la page du parc national sur nps.gov. 

Pour avoir une idée globale :

  • Il y a rarement des douches et si c’est le cas, elles peuvent être payantes. 
  • Les toilettes : parfois ça sera des toilettes normales, avec chasse d’eau et robinet avec eau potable et dans d’autres campings plus primitifs, il n’y aura que des toilettes sèches et de l’eau non potable ou pas d’eau du tout. 
  • Les branchements électriques et sorties d’eau portable (pour les véhicules aménagés) : ça dépend du camping. 
  • Il y a une table de pique-nique sur tous les emplacements 
  • Il y a un foyer pour faire du feu et parfois une grille 
  • Il y a très souvent un coffre pour ranger les aliments et ne pas attirer les animaux 
  • Le Wi-Fi est très rarement disponible (ne t’attends pas non plus à avoir du réseau même si c’est possible). 

2) Les autres endroits où faire du camping aux États-Unis

1. Les parcs d’État (State Park)

C’est le même principe que pour les parcs nationaux sauf que ce sont des parcs d’État c’est-à-dire qu’ils sont gérés par l’État et non pas au niveau fédéral. Si tu souhaites trouver un camping dans un de ces parcs, tu peux chercher le nom du parc sur Google et tu trouveras le site officiel américain de celui-ci. 

Exemple : Valley of Fire et son site officiel.

Sur le site, tu vas pouvoir voir s’il y a des campings dans le parc, trouver des informations sur les réservations et sur les règles à respecter. De manière générale, ce qui vaut pour les parcs nationaux vaut également pour les parcs d’État, chacun d’entre eux pouvant avoir quelques particularités. 

2. Les campings privés

Les campings privés ne sont pas détenus par l’État ; ce sont des entreprises privées. Ils ne sont pas situés dans les parcs nationaux mais à leurs alentours. Les campings KOA sont ceux que je connais le mieux et ils ont bonne réputation. Ils ont plus de 500 sites aux États-Unis. Leurs emplacements pour tentes sont équipés d’une table de pique-nique, d’un foyer pour faire le feu et tu as aussi accès aux WC et aux douches. Certains campings proposent davantage d’équipement comme le lave-linge, une supérette, une piscine, un mini-golf, etc. 

Le prix d’une nuit de ces campings privés comme KOA sont en moyenne plus élevés que ceux dans les parcs nationaux car certains proposent plus de confort. Une nuit en tente dans les campings KOA coûte entre 20 et 80 dollars. 

3) Comment choisir son camping en fonction de sa localisation ?

Si tu veux et peux réserver ton emplacement de camping à l’avance, il est nécessaire de t’organiser afin de savoir lequel réserver. 

Certains parcs nationaux sont tellement grands que tu peux te retrouver à réserver dans un camping alors qu’en fait tu seras à l’autre bout du parc en fin de journée. 

Le mieux c’est d’avoir un itinéraire et de savoir à peu près où tu seras et à quel moment. Alors, tu peux choisir le camping le plus proche. 

Il en est de même pour les campings privés et ceux dans les parcs d’État. Il faut un minimum d’organisation. 

Si tu ne fais pas de réservation en avance, le problème ne se pose pas. Tu essayeras de trouver un camping pas trop loin au dernier moment. 

4) Ma packing list pour faire du camping

Tente Walmart camping

Tente la moins chère du magasin Walmart 

Avant tout, cette liste n’est pas exhaustive. Il s’agit seulement des affaires qui me semblent particulièrement nécessaires en camping. Cependant, il est possible de rajouter davantage de choses en fonction du type de camping que tu veux faire et de la saison.

1. Liste d’affaires indispensables en camping

× Pour dormir 

  • Tente 
  • Matelas/tapis de sol
  • Sac de couchage. 

× Pour manger et faire le feu

  • Briquet
  • Vaisselles réutilisables
  • Glacière et glaçons ou ice pack (bloc réfrigérant) : si tu achètes des glaçons, il faut prévoir de les changer tous les 2-3 jours (de toute façon tu t’en rendras compte quand tu verras que ça aura bien fondu…)
  • Sac en plastique type congélation pour y mettre la nourriture déjà ouverte et la ranger dans la glacière
  • Réchaud et popote
  • Une gourde, isotherme de préférence pour garder la fraicheur de l’eau quand il fait chaud. 

× Pour l’hygiène

  • Serviette microfibre
  • Gel hydro-alcoolique
  • Lingettes nettoyantes (au cas où il n’y a pas de douches)
  • Papier toilette.

× Habillement

  • Tongues
  • Chaussettes chaudes.

× Pour plus de confort

  • Masque pour les yeux
  • Bouchons d’oreilles
  • Lampe torche/lampe frontale.

× Divers

  • Produit anti-moustiques
  • Trousse de premier secours
  • Quarters (25 cents) pour les douches
  • De la monnaie pour payer le camping.

    2. Où acheter le matériel de camping ?

    a) Les achats au début du voyage

    Tu viens d’arriver à l’endroit où débute ton voyage et tu souhaites faire des courses et pourquoi pas acheter du matériel de camping si tu n’en as pas déjà. Dans ce cas, va à Walmart. 

    Je n’ai jamais commencé un road-trip sans faire mes courses dans ce supermarché. Walmart ce n’est pas cher et tu peux y trouver de tout : non seulement de la nourriture mais aussi du matériel de camping, des produits d’hygiène, des vêtements, des glaçons, etc. 

    Tu peux y trouver une tente à 25 dollars, des sacs de couchage pour 10 dollars et des glacières pour 16 dollars (que tu peux rendre à la fin de ton voyage, je t’explique ça après).

    Ce matériel ne sera pas de qualité (ça va de soi vu le prix) mais il fera l’affaire pour quelques nuits en camping l’été. 

    Si tu ne peux pas ramener le matériel avec toi à la fin du voyage, tu peux le rendre à Walmart ou le donner. J’ai pris l’habitude de garder le ticket de caisse et de rendre mes glacières en bon état. Seulement les glacières car pour le reste je trouve que c’est de l’abus, mais certains le font. Aux États-Unis, beaucoup de choses se rendent même après avoir été utilisées. Le SAV n’est pas très regardant donc c’est possible d’en profiter un peu. 

    Mais je me suis toujours gardée d’essayer de rendre un sac de couchage que j’avais utilisé ou une tente toute sale. Ces affaires-là, tu peux les donner. Une fois, nous avons donné nos sacs de couchage et tapis de sol à des voyageurs qui allaient commencer leur road trip. Une autre fois, je les ai données à un SDF. 

    b) Investir dans du matériel avant le début du voyage

    Dans ce cas, tu vas vouloir acheter des affaires de qualité qui te serviront un long moment. Aux États-Unis, ça n’a jamais été le cas pour moi mais de retour en France dans la planification de mes futures aventures, j’achète du matériel qui me servira pour plusieurs voyages et qui est facilement transportable en sac à dos. 

    Si tu es en France :

    • Décathlon est l’une des premières options pour s’équiper quand on parle de matériel de camping et de randonnée à un prix raisonnable.
    • Le site internet Snowleader vend du très bon matériel, plus adapté au trekking et aux voyages en sac à dos avec des affaires plus compactes et légères. 

    Si tu vis aux États-Unis :

    • REI : ce magasin c’est le paradis sur terre du campeur, backpacker, voyageur, randonneur, etc. Ils ont tout ce qu’il faut mais ce n’est pas donné. Cependant, ils ont un site dédié à leurs soldes où tu veux faire des affaires. 
    • Patagonia, North Face et Columbia pour les vêtements techniques : c’est cher mais c’est de qualité. Tu peux aussi trouver des affaires en solde. 
    • Comme je t’ai expliqué au dessus, Walmart.

    En fait, aux États-Unis, c’est facile de trouver le matériel de camping mais pour quelque chose de qualité, mais il faut souvent mettre le prix. 

    Cette liste est non exhaustive mais avec ça tu as quelques idées pour t’équiper. 

    5) Quand faire du camping aux États-Unis ?

    Il n’y a pas de réponse toute simple à cette question et mon but n’est pas de dire qu’il ne faut pas camper en hiver mais qu’il faut absolument le faire au printemps. Non. 

    Tout dépend principalement de ce que tu recherches, de ton équipement et de ton lieu de voyage. 

    Tu peux faire du camping toute l’année aux États-Unis. Mais ton expérience et ta préparation ne seront pas les mêmes en fonction de la saison. 

    1. Plusieurs points importants pour déterminer quand camper

    • La fréquentation : en période de vacances scolaires, les campings sont beaucoup plus fréquentés. Si tu veux éviter cela, choisis de partir en décalé des familles et évite les jours fériés. 
    • La météo : l’été dans certaines zones du pays sera synonyme de temps clément, de soleil mais aussi parfois de pluie, d’orage, de vent et de moustiques. Cependant, en Floride par exemple, l’hiver est doux et il pleut beaucoup moins. Ça dépend des régions. Ainsi, il faut que tu te renseignes sur la météo de l’endroit où tu veux camper et que tu prévois l’équipement adéquat. 

    J’ai eu une grosse surprise durant mon road trip en Utah et au Wyoming car les températures la nuit sont drastiquement différentes d’un État à l’autre en été. Au parc national de Yellowstone, nous avons littéralement congelé sur place car les températures étaient proches de 0, chose que nous n’avions pas prévue.

    • L’ouverture des campings : durant la basse saison, les campings et les commodités ne sont pas forcément ouverts. Tu peux vérifier qu’ils ne sont pas fermés sur nps.gov. 

    2. En fonction des saisons

    × Printemps

    Retour de la verdure et des fleurs, températures agréables la journée et froides la nuit, la météo peut changer rapidement du soleil à l’orage, il peut neiger dans les États du Nord. Certains campings ne sont pas ouverts.

    × Été

    Beaucoup de moustiques, météo plus chaude mais possibilité d’orage. Toutefois, c’est bien sûr une période très favorable au camping. 

    × Automne

    Les couleurs vibrantes de l’automne sont une des raisons pour lesquelles certains parcs sont fréquentés à cette saison. En effet, les États de la Nouvelle-Angleterre par exemple sont particulièrement connus pour les couleurs d’automne. De plus, il y aura moins de monde car c’est la reprise de l’école. Cependant, les animaux sauvages sont de sortie durant cette période et des voyageurs venus pour les observer peuvent rapidement réserver une bonne partie des emplacements de camping. Par ailleurs, certains campings ferment une partie de leurs sites en automne pour se préparer à l’hiver. La météo est changeante et il faut notamment être équipé contre la pluie.

    × Hiver

    Comme je l’ai déjà dit, il est plus confortable de faire du camping dans les États du Sud des US en hiver qu’en été. Dans les États plus au Nord, l’expérience du camping sort de l’ordinaire puisque tu es quasiment seul(e). Il fait froid et il neige donc il faut être équipé correctement. Toutefois, beaucoup de campings risquent d’être fermés donc il ne faut pas oublier de vérifier. Il est aussi possible que certains services ne soient pas accessibles (eau potable, douches, WC). 

    6) 5 campings testés et approuvés

    1. South Beach Campground au parc national Olympic 

    Camping bord de mer USA

    South Beach Campground, Parc national Olympic 

    Le parc national Olympic est situé dans l’État de Washington, à l’Ouest de Seattle. South Beach Campground est un camping magique. Nous étions littéralement en face de l’océan Pacifique ; nous pouvions entendre le bruit des vagues. 

    C’était une chance incroyable pour nous d’avoir réussi à trouver un emplacement sachant qu’en plus le camping indiquait qu’il était complet à l’entrée. Comme quoi, il faut toujours tenter, on ne sait jamais. Pour maximiser tes chances, je te conseille de ne pas y aller après 18h00. 

    Réservation : Il n’est pas possible de réserver un emplacement à l’avance ; c’est premier arrivé, premier servi. Le camping n’est pas grand et il n’y a pas de douches ou même d’eau potable. Il y a des toilettes. C’est très primitif mais l’environnement contrebalance très largement. Les feux de camp sont autorisés. 

    Prix d’une nuit : 15 dollars.

    Période d’ouverture : le camping n’est pas ouvert toute l’année, seulement durant la haute saison de mai à septembre.

    2. Cougar Rock Campground au parc national Mount Rainier

    Aussi situé dans l’État de Washington mais cette fois-ci au sud de Seattle, ce camping est un bon plan si tu décides de te rendre à Mount Rainier. 

    Il est équipé de toilettes avec robinet et eau potable. Il est possible d’y faire un feu. 

    Réservation : Tu peux réserver ton emplacement en avance sur ce site durant la haute saison de fin juin à septembre. C’est d’ailleurs l’un des deux seuls campings qui permet les réservations. Durant les mois de mai et juin ainsi que septembre et octobre, il n’est pas possible de réserver en avance. 

    Prix : 20 dollars pour un emplacement en tente. 

    Période d’ouverture : de mai à octobre. 

    3. Saint Mary Campground au parc national Glacier

    Le parc national Glacier est situé dans le Montana, au Nord des États-Unis. Saint Mary Campground est le plus grand camping situé à l’extrémité Est du parc. Il est à quelques mètres du Saint Mary Visitor Center. 

    Il est très bien équipé avec des toilettes, de l’eau potable et des douches (ça c’est cool). Il est aussi possible d’y faire un feu. 

    La majorité des emplacements n’est pas à l’ombre donc si tu envisages de passer du temps dans le camping en journée, ce n’est peut-être pas la meilleure option. 

    Dans ce parc, tu te trouves en bear country c’est-à-dire qu’il y a une forte population d’ours. Il est très important de ne pas laisser traîner de nourriture dehors si tu ne veux pas être dérangé(e) dans la nuit…

    Réservation : durant la haute saison (de juin à mi-août), il est possible de réserver ici.

    Prix : 23 dollars en haute saison et moins le reste des mois. 

    Période d’ouverture : le camping est ouvert toute l’année mais de novembre à mi-avril, il est en mode « primitif » c’est-à-dire que les emplacements sont gratuits mais les arrivées d’eau sont toutes coupées.

    4. Lost Creek Campground au parc national Crater Lake

    Camping Oregon USA

    Lost Creek Campground, Parc national Crater Lake

    Crater Lake est situé en Oregon, l’État juste au Nord de la Californie. C’est un parc avec un gigantesque cratère. Il n’y a que deux campings dans ce parc et Lost Creek n’est pas le plus proche du bord du cratère cependant tu as plus de chances d’y trouver un emplacement. En effet, l’autre camping – Mazama Campground – accepte les réservations mais si tu t’y prends trop tard, tu n’as aucune chance de trouver un emplacement. Alors, ta seule option c’est d’essayer Lost Creek mais je te conseille de ne pas attendre la fin de journée pour prendre ta place.

    Les emplacements sont grands mais le camping est très rustique – pas de douches, pas d’eau et seulement des toilettes portables. Il n’est pas possible de faire un feu. 

    Alors oui, ça n’a pas l’air d’être la joie mais ça l’a été pour moi pourtant. Une partie de la nuit à discuter et à regarder les étoiles… c’est ça que je retiens et non pas le manque de confort. 

    Réservation : il n’est pas possible de réserver en avance, c’est premier arrivé, premier servi.

    Prix : 5 dollars (paiement par carte impossible). 

    Période d’ouverture : seulement l’été. 

    5. Assateague Island National Seashore Campground 

    Cheval dans le camping Assateague

    Cheval dans le camping Assateague Island National Seashore Campground

    On change de décor puisque nous voilà sur la côte Est des États-Unis cette fois. Le parc national Assateague est connu pour ses chevaux sauvages que tu peux admirer lors de tes balades sur la plage. C’est une jolie expérience. 

    À notre arrivée, nous avons même vu des chevaux sur notre emplacement de camping – quel accueil!

    Le camping est bien équipé avec toilettes, eau potable et douches (à l’eau froide par contre…). Il est possible de faire du feu. 

    Réservation : il est nécessaire de réserver sur récréation.gov de mi-mars à mi-novembre. Le camping se remplit à une vitesse folle donc prend note de bien t’y prendre à l’avance surtout si tu veux y aller en week-end. Le reste du temps c’est premier arrivé, premier servi. 

    Prix : 30 dollars. 

    Période d’ouverture : toute l’année.

    J’espère que cet article t’aura été utile. N’hésite à pas commenter si tu as des remarques ou des questions et à partager s’il t’a plu.

    Merci et à bientôt!

    ↓ Plus d’articles à découvrir ↓

    Comment visiter Arches National Park ?

    Comment visiter Arches National Park ?

    Tu prévois un road trip en Utah et tu aimerais découvrir Arches National Park ? Tu as bien raison ! Il fait partie des cinq parcs de cet État qui sont par ailleurs appelés les Mighty Five, les 5 puissants ou majestueux en français. Tu vas comprendre pourquoi…

    Road trip en Arizona : itinéraire d’une semaine

    Road trip en Arizona : itinéraire d’une semaine

    Tu souhaites partir à l’aventure et découvrir l’Arizona ? Alors c’est parfait parce que dans cet article, tu pars pour une semaine. Une semaine à sillonner les routes, une semaine de randonnées, une semaine à découvrir la culture de l’Ouest américain…

    Comment visiter le célèbre Grand Canyon ?

    Comment visiter le célèbre Grand Canyon ?

    La fameux Grand Canyon ! Je ne sais pas toi, mais moi je le connaissais bien avant de mettre les pieds sur le territoire américain. C’est une véritable icône aux États-Unis. Il est considéré comme l’une des Sept Merveilles Naturelles du Monde…