Maryland : 12 lieux magnifiques à découvrir !

par | Mis à jour le 23/08/2022 | Publié le 09/07/2022 | États-Unis

Que visiter dans le Maryland

La Grande Roue du National Harbor

Non, le Maryland ne fait pas partie de ces États iconiques tels que ceux de l’Ouest Américain. On ne peut pas non plus dire qu’il soit connu internationalement pour l’une de ses villes comme le Massachusetts avec Boston ou encore l’Illinois avec Chicago. Je dirais que la seule chose – ou presque – qui peut faire qu’on s’y intéresse du point de vue touristique, c’est sa proximité avec la magnifique capitale : Washington DC. En tout cas, moi je n’en avais jamais entendu parler avant d’arriver au pays de l’Oncle Sam. 

J’ai appelé le Maryland « home » lorsque j’étais au pair pendant 2 ans et que je vivais au sein d’une famille d’accueil qui avait une maison dans une ville résidentielle de ce même État.

Laisse-moi donc te présenter 12 endroits à visiter dans le Maryland ; nous découvrirons beaucoup de parcs et jardins mais aussi un musée, une église et deux villes, de quoi s’évader de quelques heures à quelques jours et sortir des sentiers battus de la capitale. Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive mais ce ne sont que des lieux que j’ai foulés de mes propres pieds. Ils sont classés par ordre d’éloignement avec Washington DC. 

Carte Maryland

 Fun facts sur le Maryland

  • Ce n’est que mon avis, mais il s’agit pour moi de l’État avec la forme la plus bizarre des États-Unis ;
  • C’est l’un des plus petits États du pays mais pourtant l’un des plus densément peuplés ;
  • La largeur du Maryland entre ses deux frontières au nord est la plus petite de tous les États américains, environ 3.2 km ; 
  • C’est l’État avec le revenu par habitant le plus important du pays (pas la Californie, ni la Floride comme on pourrait le penser) ;
  • Moins fun, Baltimore est souvent citée dans les listes nommant les villes les plus dangereuses des États-Unis (mais t’inquiète, ça va aller) ;
  • Le Maryland fait partie des Treize Colonies et est devenu le septième État américain en 1788 ;
  • Le crabe bleu est un peu son symbole. 

I. Le Washington DC Temple

Washington DC Mormon Temple

© Henok Montoya

Il s’agit d’un temple Mormon, plus exactement d’une Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, de son nom exact en français. Il s’agit du premier temple mormon à avoir été construit sur la côte est dans États-Unis, du 3e plus grand temple du monde et le plus haut du monde, mesurant 88 mètres. Sa construction fut achevée en 1974.

Il se situe à Kensington, juste au nord de Washington DC. Il a été fermé pendant plus de 2 ans pour cause de rénovation mais dans tous les cas il n’est pas accessible à tout moment pour une personne qui ne fait pas partie de l’église. En effet, il est parfois ouvert au public pendant plusieurs jours ou lors de portes ouvertes. Cependant, de manière générale, il est seulement possible d’observer le bâtiment de marbre blanc de l’extérieur. De jour comme de nuit, sa beauté est remarquable.

✎ Mise à jour : il semblerait qu’il soit possible de faire un tour gratuit du temple jusqu’en août 2022. 

→ Le visitor center est ouvert tous les jours de 10h à 21h du lundi au samedi et de 12h à 21h le dimanche. Il est possible d’y voir des expositions.

II. Le National Harbor

National Harbor
National Harbor Maryland

Le National Harbor est situé au sud de Washington DC, le long de la rivière Potomac. Dans le port se trouvent notamment une grande roue et une sculpture en aluminium qui représente un géant enseveli dans le sable ; seuls ses membres et son visage sont visibles. Elle s’appelle The Awakening, ce qui signifie « le réveil ». 

C’est un endroit vivant avec de nombreux bars, restaurants et boutiques ainsi qu’un lieu parfait pour assister au coucher de soleil sur la rivière. Des évènements réguliers y sont également organisés comme des classes de fitness, des concerts, etc. 

III. Brookside Gardens

Brookside Gardens

Brookside Gardens est un très joli parc situé à Wheaton. On y trouve, en autres, différentes espèces de plantes et de fleurs, des étangs, un jardin de papillons et un jardin de style japonais relaxant avec une tea house. Promène-toi et découvre ainsi les différents éléments du parc. 

→ Il est ouvert du lever au coucher du soleil. Le visitor center ouvre tous les jours de 10h00 à 17h00. L’entrée est gratuite.

IV. Great Falls, du côté Maryland

Great Falls MD Billy Goat Trail

Great Falls est un parc qui borde la rivière Potomac. Il est situé dans le Maryland comme en Virginie, l’État voisin, mais les cascades et la rivière en elles-mêmes sont dans le Maryland. Il est ainsi communément dit qu’il y a 1) les Great Falls du côté Maryland et 2) les Great Falls du côté Virginie ; c’est important de savoir où tu dois aller si tu prévois d’y rejoindre quelqu’un – crois-moi c’est du vécu ! 

Le parc offre de nombreuses randonnées permettant de longer la rivière, notamment les 3 circuits Billy Goat Trail :

  • Le Billy Goat Trail A : une randonnée difficile sur 2.7 km ;
  • Le Billy Goat Trail B : une randonnée modérée sur 2.2 km ;
  • Le Billy Goat Trail C : il s’agit de la plus simple d’une distance de 2.6 km. 

Il est également possible d’effectuer une courte marche jusqu’au Great Falls Overlook pour une vue de choix sur la cascade et les rapides.

Enfin, j’ai plus tard découvert le circuit de randonnée Gold Mine Loop Trail qui lui ne longe pas la rivière mais permet d’arpenter la forêt du parc sur environ 5 km de difficulté modérée. 

→ Du côté du Maryland, le site s’appelle en réalité Chesapeake and Ohio Canal National Historical Park. Pour ne pas se tromper sur le GPS, tu peux chercher « Great Falls Tavern Visitor Center ». Ce n’est pas la seule entrée du parc car il n’y a pas vraiment d’entrées mais c’est par là que j’y allais.

Le parc est ouvert tous les jours du lever au coucher du soleil. Pour les horaires des visitor center et notamment du Great Falls Tavern, n’hésite pas à consulter nps.gov.

Si tu rentres par le Great Falls Tavern, l’entrée est payante et coûte $20 par véhicule. Il existe aussi un pass annuel à $35. De plus, le pass parc national est accepté.

V. Le musée Glenstone

Glenstone Museum

Glenstone est le seul musée que j’ai visité dans le Maryland et c’est un endroit que j’apprécie beaucoup. Il s’agit d’un musée d’art moderne situé dans la campagne de Potomac. L’architecture de son bâtiment est minimaliste et s’organise en accord avec la nature grâce à un étang central et des toits végétalisés. Ce qui en fait un musée remarquable tient aussi dans l’immense jardin qui l’entoure, espace également utilisé au profit de l’art dans le cadre d’expositions permanentes ou temporaires. 

→ Le musée est ouvert du jeudi au dimanche de 10h00 à 17h00. Fermé à Thansgiving, à Noël et au Nouvel An.

L’entrée est gratuite mais il faut réserver son ticket sur le site du musée. Obtenir des entrées n’est pas toujours simple, c’est un musée prisé et qui reste assez peu accessible. Les enfants de -12 ans ne sont pas acceptés.

VI. Seneca Creek State Park

Seneca Creek est un joli parc se trouvant à Gaithersburg qui s’articule autour du lac Clopper. Il est possible d’y faire du kayak comme de la randonnée ou encore d’y organiser un pique-nique. Il n’est cependant pas possible de se baigner. 

→ Ouvert de 8h00 au coucher du soleil de mars à octobre ; de 10h00 au coucher du soleil de novembre à février.

Payant seulement d’avril à octobre les week-ends et vacances scolaires ; $3 pour des résidents du Maryland, $5 pour les autres.

VII. Black Hill Regional Park

Black Hill Regional Park

Un autre parc dans le Maryland, un peu plus au nord que Seneca Creek qui donne de jolies vues sur le lac Little Seneca. Viens pique-niquer, faire de la randonnée ou même louer un canoë ou un kayak pour faire l’expérience du parc sur l’eau. Retrouve les tarifs des locations sur le site du parc. 

→ Ouvert du lever ou coucher du soleil. Entrée gratuite.

VIII. Annapolis

Annapolis Maryland

Annapolis est la capitale du Maryland, une bonne raison d’aller y jeter un coup d’oeil lors d’une escapade à la journée. La ville est connue pour abriter l’académie navale américaine et est surnommée « la capitale de la voile ». Son architecture georgienne lui donne un charme tout particulier. C’est par ailleurs ici que l’on trouve le plus grand nombre de bâtiments du XVIIIe siècle de tous les États-Unis. Tu y trouveras de nombreux restaurants de fruits de mer, la spécialité gastronomique avec le gâteau au crabe. 

Le temps d’une journée, promène-toi dans le campus de l’académie navale et apprends-en davantage sur la ville et son histoire au musée de l’académie ou encore au musée maritime. Tu peux ensuite faire un tour de la Maryland State House, le capitole de l’État ; c’est le plus ancien bâtiment de ce type à être utilisé dans le pays puisqu’il abrite encore l’assemblée générale du Maryland. 

IX. Sugarloaf Mountain

Sugarloaf Mountain

Sugarloaf Mountain dans le Maryland (et non dans le Maine) est un parc détenu par Stronghold Inc., une organisation à but non lucratif qui a pour objectif de protéger cet environnement naturel splendide. 

Sugarloaf est une petite montagne principalement constituée de quartzite qui a résisté à l’érosion qui a eu lieu sur 14 millions d’années. Sa flore et sa faune sont diverses avec notamment des chênes, des fleurs sauvages, des renards, des écureuils, des ratons laveurs et différents oiseaux.

→ Voici une carte des randonnées du parc.

Ouvert de 8h00 jusqu’au coucher du soleil. L’entrée ferme à 18h00 au printemps et en été, à 16h00 en automne et en hiver. Entrée gratuite. 

X. Baltimore

Le port de Baltimore

Baltimore est la ville la plus peuplée du Maryland et constitue l’un des plus grands ports maritimes de la côte est. Historiquement, elle fut la porte d’entrée en Amérique du Nord de beaucoup de migrants européens de par sa situation centrale. En 1850, elle était la deuxième ville des États-Unis en nombre d’habitants ; aujourd’hui, elle a perdu cette position et tente de se redresser grâce à de nouveaux projets comme la rénovation de son port.

Comme je le disais en introduction, il s’agit aussi d’une ville qui pâtit d’une mauvaise réputation en termes de sécurité. Un quart de sa population environ vit sous le seuil de pauvreté. Néanmoins, tu ne prends pas un grand risque à t’y promener de jour au niveau des zones les plus fréquentées. 

Sur une journée, découvre Baltimore en te promenant sur son port, point central de la ville pour tous les touristes. C’est d’ailleurs là que l’on trouve le plus grand aquarium du monde – que je n’ai pas visité car je ne suis pas fan des aquariums. Pour le repas, c’est l’occasion de manger des fruits de mer comme les crabes bleus du Maryland ou encore du poisson. 

XI. High Rock Overlook

High Rock Overlook Maryland

Photo par Alana Huyghe

Situé dans le South Mountain State Park, le point de vue High Rock est un magnifique spot pour profiter de la vue. Sa particularité tient dans les graffitis qui décorent les rochers face au paysage. Je n’ai pas d’explications à ces graffitis mais en ce qui me concerne, j’aime beaucoup et je trouve que c’est photogénique !

XII. Assateague Island

Assateague

Passer quelques jours à Assateague est une expérience que je te recommande grandement ! Il s’agit d’une île magnifique qui comprend trois parcs : 

  • Assateague State Park : il s’agit du seul parc en bordure d’océan du Maryland avec 3.2 km de plages pour se baigner, faire du surf ou encore pêcher ; 
  • Assateague Island National Seashore ;
  • Chincoteague National Wildlife Refuge qui, comme son nom l’indique, sert de refuge aux animaux – notamment aux oiseaux – et attirent les photographes animaliers. 

La splendide île est ainsi bordée par la baie Chincoteague et l’océan Atlantique et se situe à la fois dans le Maryland et en Virginie. L’environnement est en constante évolution en raison du vent, des vagues et des courants. Chaque plante et animal s’est adapté à ces conditions particulières. 

Ce sont les magnifiques chevaux sauvages vivant sur l’île qui rendent ce parc spécial. Ils seraient en fait des descendants de chevaux domestiques revenus à l’état sauvage. Durant ta visite, il est très important de respecter les animaux et de garder ses distances. Il est totalement interdit de les nourrir.

À ton arrivée, tu peux t’arrêter au Assateague Island Visitor Center si tu souhaites obtenir plus d’informations sur le parc et voir un petit film sur les chevaux sauvages. Tu pourras également demander une carte de l’île. Profite ensuite des magnifiques plages de sable blanc et ne rate pas un lever de soleil inoubliable sur l’océan. À Chincoteague tu peux aussi te dégourdir les jambes sur des sentiers de randonnée.

Lever de soleil Assateague

Lever de soleil à Assateague

→ Le parc est ouvert toute l’année. Retrouve les horaires des visitor centers ici.

$25 par véhicule pour le côté Maryland (valable 7 jours), $10 par véhicule pour le côté Virginie (valable 1 jour) ou $25 (valable 7 jours). Le pass parc national est accepté.

Il est possible de camper dans les endroits suivants :

  • Bayside Campground, côté baie ;
  • Oceanside Drive-in Campground, côté océan et accessible en voiture ;
  • Oceanside Walk-in Campground, côté océan et accessible à pied.

Les réservations sont nécessaires du 15 mars au 15 octobre via recreation.gov et un emplacement coûte $30. Pense à réserver en avance car les places partent très vite.

 Je suis allée à Assateague dans le cadre d’un week-end de trois jours pendant lequel nous avions aussi passé un peu de temps à Ocean City. C’est une destination connue et a priori appréciée des habitants de la région et c’est pourquoi je voulais la citer dans l’article. Néanmoins, je n’ai pas particulièrement aimé la ville, les plages n’ayant rien d’exceptionnel à mon goût, ni la ville en elle-même d’ailleurs. Mais si tu aimes la plage, ça peut être une bonne idée d’y passer 😉 

J’espère que cet article t’aura été utile pour organiser ta prochaine escapade dans le Maryland, quelle soit culturelle, en pleine nature ou en ville. N’hésite pas à lire mes autres articles sur la région, notamment ceux sur Washington DC pour davantage d’idées d’activités à faire dans le coin.