Que faire à Cauterets dans les Pyrénées (en été) ?

par | Mis à jour le 21/07/2021 | Publié le 11/04/2021

Lac d'estom glacier

Le lac d’Estom

Place aux aventures en France ! En juin 2020, après 3 mois de confinement en Bretagne, je descends sur Agen pour voir Alana et nous décidons de passer un week-end dans le parc national des Pyrénées, à Cauterets plus exactement. Ma toute première fois en montagne en France, rien que ça ! Ce fut une courte escapade mais qui nous a néanmoins fait du bien après ce fameux confinement…

Dans cet article, je te raconte notre micro-aventure. Au programme : randonnées, cascades, lacs, dodo dans ma petite voiture et paysages à couper le souffle pour que tu puisses à ton tour t’évader et organiser ton séjour à la montagne.

I. Direction Cauterets et le pont d’Espagne

Cauterets

Nous partons en début d’après-midi d’Agen direction Cauterets, à 3 heures de route environ. Nous sommes pas mal excitées de quitter la ville et de repartir enfin à l’aventure ! À notre arrivée, nous marchons une petite demi-heure autour des Thermes de Cauterets où se trouve le gave de Cauterets, un affluent pyrénéen. Nous sommes directement bouche bée devant la beauté des lieux, un vrai bonheur !

Pont d'espagne

Le Pont d’Espagne

Nous reprenons ensuite la voiture pour monter au pont d’Espagne, un endroit à ne pas rater si tu visites Cauterets. Il est déjà assez tard mais nous sommes motivées pour une petite randonnée. Nous nous garons au parking de Puntas (payant) et marchons quelques minutes pour atteindre le pont d’Espagne, situé à une altitude de 1500 m.

Pourquoi ce nom ? Parce que le pont permettait de rallier l’Espagne en passant par la montagne. Ce fut un lieu de traverse pour les échanges avec la péninsule. Néanmoins, fortement dégradé par les passages automobiles et le tourisme, il est interdit aux véhicules à la fin des années 1990.

Le pont d’Espagne se situe à la confluence entre le gave de Marcadau et le gave de Gaube, un goulet d’étranglement qui donne la fameuse cascade que l’on peut y voir.

On a ensuite continué sur le chemin jusqu’à l’hôtellerie du pont d’Espagne pour environ 30-45 minutes de marche aller-retour (je ne me rappelle pas du temps de marche exact mais c’est dans ces eaux-là).

Cascade
Cascade pont d'Espagne
Alana cauterets

Devant l’hôtellerie du Pont d’Espagne

 Randonnée jusqu’au lac de Gaube : nous ne l’avons pas fait mais il est possible du pont d’Espagne d’aller jusqu’au lac de Gaube en empruntant le GR10. Il faut compter 3 heures de randonnée et une difficulté modérée. Le lac semble être magnifique mais pour ce week-end, nous avons choisi de faire une autre randonnée 😉

II. Notre spot dodo dans les Pyrénées

Alana devant la rivière

Vue très sympathique de notre spot dodo

Où avons-nous dormi ? Dans ma voiture, tout simplement ! Pour le spot, nous l’avons trouvé sur Park4Night, je n’ai aucune idée de sa localisation précise, je sais juste qu’il n’était pas loin du parking de la Fruitière où nous allions commencer la randonnée pour le lac d’Estom le lendemain.

Autant te dire qu’on était heureuses d’être là, entourées de vaches ainsi que de nature et bercées par le bruit de la rivière. 

Préparation du repas 

Parc national des Pyrénées

Notre spot pour la nuit – par Alana Huyghe

On s’attelle à la préparation de notre repas – des pâtes avec une sauce que l’on avait préparée avant le départ – avant de manger puis d’aller dormir pour être en forme le lendemain. Le matin, nous sommes reparties sans laisser de traces, le but n’étant pas d’abandonner ses déchets derrière soi 😉

Au moment où nous y sommes allées – en juin 2020, juste après le confinement de 3 mois – il n’y avait pas encore beaucoup de monde dans le parc. Nous avons trouvé cet endroit assez facilement. Néanmoins, il y avait déjà quelques camping-car et van installés un peu plus loin. En plein été, il peut être plus compliqué de trouver un spot libre pour passer la nuit.

III. La randonnée du Lac d’Estom

On se lève tôt pour commencer la randonnée à 8h00. On gare la voiture au parking de l’Hôtel-Restaurant La Fruitière qui est gratuit. Nous n’avons pas eu de mal à trouver une place mais ce n’est pas la même chose quand tu arrives à 11h…

Nous étions de retour au parking vers 13h ce qui fait 5 heures de randonnée, en prenant 30 à 45 minutes de pause pour profiter de la beauté du lac d’Estom. La difficulté est modérée, ça grimpe mais ce n’est pas excessif.

Je dois avouer que ça n’a pas été une partie de plaisir tout du long pour moi pour plusieurs raisons :

  • Je n’avais pas les bonnes chaussures : je portais des running shoes avec des semelles molles qui me faisaient sentir tous les cailloux sous mes pieds. Avec des bonnes chaussures de rando, ça aurait été beaucoup mieux !
  • Tu t’imagines bien que je n’avais pas fait plusieurs heures de marche comme ça depuis des mois (#confinement) et mon corps a eu des difficultés à reprendre le rythme…

Mais sinon, ce n’est véritablement pas une randonnée difficile, c’est plutôt accessible avec le bon équipement et en prenant son temps si nécessaire. D’ailleurs, Alana n’a eu aucune difficulté à faire cette randonnée !

Début de la randonnée

Lac d'Estom

Le lac d’Estom – par Alana Huyghe

Arrivées au lac, nous découvrons l’apothéose de cette randonnée – et la raison de nos efforts – le magnifique lac d’Estom situé à une altitude de 1800 m. Il est dominé par le pic d’Estom Soubiran et le pic de Labas.

Il faisait très beau, c’était vraiment agréable et le soleil donnait au lac ses splendides couleurs bleu et vert.

✎ Il y a un refuge une fois arrivé au lac où tu peux acheter à boire et aller aux toilettes.

Rando lac d'estom pyrénées

Pour le retour, c’est le même chemin. Nous avons croisé beaucoup de personnes qui se rendaient au lac sur notre trajet retour ce qui nous a fait penser que notre timing était le bon puisque nous avions pu profiter des lieux sans qu’il n’y ait trop de monde.

À 13h00 on était de retour à la voiture. Nous avons libéré la place de parking et déjeuné un peu plus loin dans la voiture avant de rentrer.

Mes derniers mots sur notre week-end à Cauterets

C’était court, mais c’était bon ! Ça fait beaucoup de bien de partir un petit week-end en montagne pour sortir de sa routine, respirer et faire du sport. Si je devais te donner un conseil ça serait de ne pas vouloir faire trop de choses. Nous avions seulement un jour et demi donc nous avons décidé de nous concentrer sur une randonnée d’une demi-journée et de découvrir le pont d’Espagne en 1 à 2 heures la veille. On n’avait pas prévu de faire plus pour ne pas se sentir dans le rush.

Mon autre conseil serait d’investir dans des bonnes chaussures ; j’ai acheté des chaussures de randonnée à Décathlon après ce trip et je les aime beaucoup. Elles sont très confortables et je n’ai jamais eu d’ampoules, même au début. Elles sont aussi imperméables et relativement légères. J’aurais aimé les avoir pour ce week-end à Cauterets, je te le dis !

Si tu as des questions ou des remarques, n’hésite pas à poster un commentaire juste en dessous ou à me contacter directement sur Instagram. Je te répondrai avec plaisir. Merci et à bientôt !

Si l’article t’a plu, n’hésite pas à le partager, ça pourrait en aider d’autres ! 😊

― On continue de voyager par ici ! ―

Que faire dans les Causses du Quercy en un week-end ?

Que faire dans les Causses du Quercy en un week-end ?

Les Causses du Quercy sont un parc naturel régional situé dans le département du Lot. C’est une région splendide où nous avons décidé de nous aventurer le temps d’un week-end. Si toi aussi…

Que faire sur la presqu’île de Crozon en un week-end ?

Que faire sur la presqu’île de Crozon en un week-end ?

Partir à 2 heures de chez soi, prévoir de déconnecter, prendre du temps pour soi dans la nature, respirer, marcher. Le Finistère, c’était la destination parfaite pour ça. Je prends donc la route un samedi…