Un week-end à Chicago, Illinois

par | 19/03/2019

07/04/2018-08/04/2018

Premier week-end en solo

Ce weekend à Chicago fut mon entrée dans le monde du « voyage en solo ». En effet, voilà que je réserve des vols pour passer un week-end dans une ville américaine sans aucune tergiversation liée au fait que j’allais voyager seule. Ce fut tout à fait naturel ; j’avais envie d’aller à Chicago et j’allais y aller peu importe que quelqu’un m’accompagne ou non. Et avec le recul que j’ai maintenant, je me rends compte que j’ai beaucoup appris de ce premier voyage en solitaire.

Choix de la période pour visiter Chicago

J’ai donc décidé d’aller à Chicago début avril, est-ce la meilleure période ? Peut-être pas… Il se trouve qu’une semaine avant mon arrivée il faisait 10°C mais évidemment, une semaine plus tard il faisait… -4°C. Autant dire que je portais 4 couches de vêtements sous mon manteau. Toutefois, le soleil était de sortie, c’est déjà ça! Donc première chose concernant Chicago : il me paraît plus judicieux de ne pas y mettre les pieds en hiver. Mais bien sûr, à cette période les vols sont beaucoup plus abordables… pesez donc le pour et le contre en fonction de votre budget.

 

Samedi

Arrivée le samedi matin à l’aéroport, je me rends directement dans le centre-ville. J’y ai beaucoup marché car je considère que c’est le meilleur moyen de découvrir une ville et c’est gratuit! Je me suis rendue au Millennium Park connu pour l’espèce de gigantesque « bean » (= haricot) qui trône au milieu, de son vrai nom le Cloud Gate réalisé par Anish Kapoor, artiste plasticien.

Ensuite, j’ai souhaité aller au Nutella Cafe (pour être honnête, je ne suis pas sûre que j’y retournerai encore aujourd’hui) car à cette période, ce genre d’endroits m’attirait. Disons que le Nutella fut très réconfortant, un vrai plaisir d’être au chaud et de déguster ma tartine… de luxe car oui étant donné son prix on peut la nommer ainsi ($5). En plus ils sont un peu radins sur le Nutella… mais c’est un avis qui n’engage que moi!

 

C’est à ce moment-là qu’une au pair qui m’était totalement étrangère m’a rejointe. En effet, voyager solo c’est-à-dire prendre l’avion toute seule et loger toute seule n’empêche en aucun cas de rencontrer des gens! J’avais ainsi posté un message sur un groupe d’aux pairs sur Facebook et elle m’avait répondue. Je n’ai donc pas été seule longtemps. Nous avons poursuivi la visite ; nous sommes allées voir le panneau du début de la route 66 car cette dernière part en effet de Chicago jusqu’à Los Angeles. Ensuite, nous avons continué notre marche le long du Lac Michigan ; ce dernier est tellement immense qu’on dirait l’océan. Nous nous sommes rendues dans un parc pour voir l’immense fontaine Buckingham qui était malheureusement éteinte car la température était trop basse (voilà pourquoi c’est mieux quand il fait un peu plus chaud).

Nous avons ensuite traversé la Chicago River pour nous rendre de l’autre côté de la ville ; le pont donne une magnifique vue sur la rivière. Nous avons dîné au Lou Malnati’s Pizzeria et avons mangé la spécialité de la ville, la Dish Pizza ; super bon! J’ai dormi le soir dans un Airbnb, qui ressemblait à une auberge de jeunesse. C’était très abordable et parfait pour une nuit.

Dimanche 

360 Chicago

Chicago c’est beaucoup de grandes tours, notamment citées de la plus grande à la plus petite : la Willis Tower, la Trump Tower et le John Hancock Center (alias 360 Chicago). Nous avons notamment été au 360 Chicago le dimanche. Le temps était superbe (mais toujours froid) donc nous avons beaucoup apprécié la vue panoramique sur Chicago et le lac Michigan. Je le conseille définitivement!

Lincoln zoo

Ensuite, nous sommes allées au Lincoln zoo, entrée gratuite. J’ai réellement découvert que je détestais les zoos durant cette visite. Il faut dire que la dernière fois que j’y étais allée, j’étais très jeune. J’ai réalisé à quel point je déteste contempler des animaux enfermés, qui pour certains n’ont absolument rien à faire là, comme les lions sous -4°C par exemple. L’ours blanc m’a fendu le coeur (vidéo ici) à tourner en rond ainsi… certains diront qu’au moins il ne meurt pas de la fonte de la banquise. Je ne débute pas de débat ici, mais je souhaitais simplement souligner qu’en effet j’avais appris sur moi-même lors de ce week-end, et notamment que visiter un zoo ne me procurait aucun plaisir.

Mural « Greetings from Chicago »

Pour terminer, nous nous sommes rendues au mural « Greetings from Chicago » pour prendre notre photo. C’est plutôt marrant car beaucoup de villes aux États-Unis ont un mural « Greetings from xxx », donc une photo devant chaque donne une jolie collection!

 

Pour conclure sur ce week-end, Chicago est la troisième plus grande ville des US. On y trouve de hauts « buildings » à l’image de New York. La ville est jolie, entourée d’eau avec le lac et la rivière. J’ai apprécié mon premier week-end de voyage aux US car j’ai appris beaucoup sur moi-même et sur ma capacité à assumer un voyage seule (prendre l’avion seule à l’aller ET au retour, déplacements, logement, organisation, budget, etc.), j’ai rencontré une autre au pair, j’ai réalisé que je ne souhaitais plus remettre les pieds dans un zoo mais surtout que même si visiter une ville toute seule est un peu étrange au début (j’avais par exemple l’impression que tout le monde me regardait prendre mes photos au Cloud Gate ahah), finalement on s’habitue. Bon, j’avoue que je ne suis pas restée seule très longtemps… peut-être qu’un jour je le resterai tout le week-end, qui sait…!

Conseils :

  • Mon article Guide pour un week-end à Chicago : je donne des détails sur les visites, mon logement, les moyens de déplacements, où manger et la sécurité à Chicago. 
  • Cliquez ici pour plus d’informations concernant le choix du logement en voyage. 

Budget :

(Plus de détails ici mais ci-dessous le budget non détaillé, sans les vols) :

  • $21 pour le logement
  • $22 pour les visites
  • $30 pour la nourriture 
  • $20 de déplacements (métro, bus)
  • $5 divers (cartes postales, etc.)

Total : 98 dollars. 

« Voyager c’est partir à la découverte de l’autre. Et le premier inconnu à découvrir, c’est vous. »